Tuto #1 : Le service Prix et Stock

Image tuto

 Ce tutoriel permet de développer le service Prix et Stock avec les catalogues électroniques E-T-A-I.

Tuto #1 : les prérequis

Avant de commencer, voici les prérequis :

  • Avoir un serveur joignable sur le web, sinon utiliser le simulateur E-T-A-I en mode serveur.
  • Avoir un compte actif sur la plateforme de développement E-T-A-I, sinon utiliser le simulateur E-T-A-I en mode client.
  • Connaître les identifiants de connexion à l’Application Catalogue E-T-A-I.

Tuto #1 : Le schéma fonctionnel du service Prix & Stock

Schéma fonctionnel IO service Prix&Stock

Le Catalogue électronique E-T-A-I est le client, l’Outil de Gestion est le serveur.

L’Outil de Gestion reçoit une demande de Prix et de Stock (flux getPriceAndStock) et va devoir y répondre.

Tuto #1 : Quel est le rendu dans l’application E-T-A-I ?

Screenshot1

Lorsque l’utilisateur consulte une liste de pièces (filtres à huile, par exemple), il visualise pour chaque pièce :

  • des informations métiers (description technique, affectation véhicules, références équivalentes…)
  • mais également, des informations en provenance de l’outil de gestion du Distributeur, dont notamment :
    • le prix d’achat de la pièce,
    • le prix de vente préconisé,
    • le niveau de stock de la pièce,
    • d’autres informations complémentaires.

Les échanges permettant de réaliser cet affichage sont développés ci-dessous.

Tuto #1 : Quel message reçoit l’Outil de Gestion ?

Lors de la consultation du catalogue électronique E-T-A-I par l’utilisateur, voici le flux XML envoyé vers l’Outil de Gestion :

Flux getPriceAndStock

Dans ce message, il y a plusieurs catégories d’information :

  • <session-context> contient les identifiants de l’utilisateur.
  • <action-list> (dans l’élément <transport>) indique le type de flux : ici, getPriceAndStock.
  • <part-list> correspond à la liste des pièces consultées.
    Pour chaque pièce consultée, les informations suivantes sont transmises:

    • La typologie « part » (pièce) et « elementAM » (pièce AfterMarket)
    • Le libellé « Filtre à huile »
    • Deux champs de références :
      • « catalog » pour la référence communiquée par l’équipementier (0 451 103 336), telle qu’elle est affichée dans le catalogue électronique E-T-A-I.
      • « clean » pour la même référence, nettoyée de ses caractères spéciaux (0451103336, référence sans espaces).
    • Une abréviation pour le fournisseur ou son identifiant externe (une table de correspondance est proposée sur le catalogue).
    • Un label long du fournisseur (son nom complet).
    • Un identifiant E-T-A-I du fournisseur (ici 1024 pour le fournisseur BOSCH) permettant d’établir une table de correspondance côté Outil de Gestion.

    Avec ces informations, une pièce peut être identifiée de manière unique à partir du couple référence+équipementier.
    N.B. pour l’identification des équipementiers : il est laissé au libre choix de l’éditeur de l’Outil de gestion, soit l’utilisation de la table de correspondance côté catalogue E-T-A-I, soit la mise en place d’une table de correspondance côté Outil de Gestion.

Tuto #1 : L’utilisateur et la pièce sont bien identifiés, que doit répondre l’Outil de Gestion ?

Il convient de noter qu’il ne faut pas initialiser un nouveau post pour la réponse, mais bien répondre au post envoyé.

Voici le retour attendu par l’application E-T-A-I :

Flux getPriceAndStock reponse

Voici le décryptage des catégories du retour :

  • <message-list> indique qu’il s’agit du retour  de la requête (ack pour acknowledgement).
  • <transport> permet de donner le libellé de l’application et du site qui répond.
  • <part> (pièce) renvoie les informations de la pièce, à l’identique de celles qui ont été envoyées, plus les trois catégories importantes :
    • <stock-list> pour retourner la valeur du stock disponible (availableStock). Ici : 5.
    • <price-list> pour donner les deux prix suivants en euros et pour une unité :
      • Le prix d’achat, qui est le prix pour le réparateur (repairer). Ici : 4.36  €.
      • Le prix de vente conseillé, qui est le prix pour le client final (client). Ici : 12.80 €.
    • <status> pour donner le statut de la pièce. Ici : known, car la pièce est connue.

Tuto #1 : Le cas nominal est traité, qu’en est-il de la gestion des erreurs ?

Sur ce flux « Prix et Stock », il peut exister les erreurs métier suivantes :

  • Le client n’est pas reconnu : il est laissé au libre-arbitre de l’éditeur et de son client de décider de la réponse adaptée. Soit bloquer le client et retourner une erreur métier « client inconnu », soit retourner tout de même un stock et un prix « standard », sans remises.
  • La pièce ou une des pièces n’est pas connue : il est demandé de répondre à l’ensemble de la liste de pièces. La balise <status> de la pièce inconnue pourra être complétée le cas échéant avec la valeur « unknown » ce qui permet à l’application E-T-A-I d’afficher tout de même les informations retournées pour les autres pièces connues.